Skip to content

Streetlook #6 – Simon

Quelle extase de faire de telles rencontres ! A chaque Streetlook, le Gang recrute l’élite de la street, c’est en tout cas notre impression. Et comment dire le contraire devant des look aussi cool ? Voilà un sixième Streetlook qui ne déroge pas à la règle. Simon aka Mush est notre nouvelle pépite et l’individu nous a ébloui de sa culture, son style et sa bonne humeur. Doué d’un talent monstrueux crayon en main il nous a fait part de ses passions. Outre les sapes Simon est un véritable addict dans son domaine, incapable de s’empêcher d’illustrer ses dizaines de carnets il ne se passe pas un jour sans qu’il ne réalise ses dessins qu’il désigne sous l’appellation anglaise sketch. Affichant un look streetwear sensationnel s’appuyant sur des pièces de valeurs qu’il se passionne à rechercher en frip’, aux puces et aux mains ouvertes Simon présente un profil complet de jeune artiste très intéressant dont la philosophie colle parfaitement avec le projet Gang2poche.

A 17 ans Simon est en terminale communication visuelle au lycée Lafayette de Clermont-Ferrand. Au cours de notre discussion il fut assez aisé de remarquer qu’il fait preuve d’une maturité avancée pour son âge. Doté d’une culture mode street étonnante ce fut un réel plaisir d’échanger avec lui. Si on soustrait la partie revente Simon représente d’une certaine manière un parfait antiquaire de la mode. Grand amateur de friperies, il aime passer des heures aux puces ou aux mains ouvertes à la recherche de nouvelles fringues, à la conquête de nouveaux trésors qu’il négocie à des prix dérisoires. A ses yeux il est quasiment hors de question de mettre 80 euros dans un sweat neuf alors qu’il peut acquérir le même avec du vécu et dont l’aspect vintage lui confère un cachet supplémentaire pour à peine 10 euros après quelques recherches. Lorsqu’on lui demande ses inspirations stylistiques il nous répond qu’il n’en a pas spécialement se contentant d’agir au feeling, selon ses propres envies. Néanmoins il nous a confié que si il devait citer une source d’inspiration et de motivation personnelle il donnerait le nom de Casey Neistat. Réalisateur et producteur de cinéma, Casey Neistat est avant tout connu pour sa chaîne you tube, ses vlog et surtout sa philosophie. Sans cesse animé par ce besoin de créer, terrorisé par l’idée de routine Neistat tient comme obligation de profiter de chaque journée pour créer. C’est dans ce sens que Simon apprécie et s’enrichit de ce type de mentalité, ce besoin de profiter, de vivre selon ses envies. Simon vit avec ce besoin d’être lui même, de se sentir unique, et de ne pas se soucier des jugements extérieurs avec comme objectif de profiter, créer et avancer en faisant ce qu’il aime. Cette doctrine à laquelle il est fortement attaché, il la met chaque jour en pratique à travers ses sketch, ses look mais aussi en travaillant sur de nombreux projets tels que des expositions, projets photos ou peintures. Simon insiste sur un message qu’il tient à transmettre : « soyez différents, sortez-vous les doigts du cul, tentez, n’ayez pas peur, faites ce que vous aimez ». Artistiquement il a aussi tenu à nous faire partager son admiration pour l’une de ses amies, Andréa Martinez dont on vous laissera le insta en fin d’article.

Niveau look on sent que Simon maîtrise son sujet. Si il prend ses décisions au feeling, le résultat est structuré, équilibré et tellement cool ! On vous laisse découvrir une tenue totale streetwear qui fait baver. On commence par le haut avec cette casquette de chez Benibla dont les amateurs de streetwear raffolent, ces fameuses caps construites sur une base unie avec des motifs cultes brodés sur l’avant. Celle de Simon affiche le célèbre « M » de Majin en référence aux entités dotées de pouvoirs magiques et maléfiques retrouvées dans Dragon Ball Z. En haut Simon s’appuie sur une forte superposition qu’on adore, toutefois il n’accumule pas les sweat sans réflexion puisqu’il joue parfaitement avec le rouge de son jersey des Sooners de l’Oklahoma. Ce principe de triple couche est génial, générant directement un effet ultra cool. En détail on retrouve d’abord un polaire de chez Reebok chopé aux puces et enfin toujours chez Reebok ce sweat basique rouge vintage. Avec ce style qui lui est si propre Simon parvient à donner à ce polaire gris anthracite un statut bien différent, si on faisait un sondage le pourcentage de personnes qui aurait investi sur une pièce de ce type aurait été assez faible et c’est là la force des passionnés, ceux que l’aura de la mode anime, puisque maintenant beaucoup se disent : « oh trop cool le polaire comme ça ! ». On vous le répète il n’y a pas de véritables règles, votre ressenti, vos envies, laissez les s’exprimer ! Une pièce jugée immonde aujourd’hui sera la convoitise de tous dans quelques mois ! Qui ne s’est jamais moqué du mec qui vient chercher son Macdo en chaussettes et claquettes ? Et aujourd’hui Rihanna propose des claquettes en fourrure en collaboration avec Puma à 80 euros qui s’arrachent. Appropriez vous les tendances, maniez les selon vos envies, allez même jusqu’à lancer des tendances qui vous sont propres en ne respectant rien d’autre que vos envies. On vous regardera sûrement de façon étrange au début mais quelques mois plus tard quand vous vous rendrez compte que vous avez inspiré sans même l’avoir voulu les gens autour de vous, vous pourrez être fier de vos différences. Retour sur Simon avec un slim noir en transition qui nous permet d’arriver au bijou qui orne ses pieds ! Une paire de Question Mid ! Les passionnés de sneakers et les fans de basket auront reconnu le modèle signature de la légende des Sixers « The Answer », Monsieur Allen Iverson ! Cette paire est phénoménale. Personnellement ça fait longtemps que j’aimerai mettre la main sur un de ces modèles et j’avais des étoiles dans les yeux en les voyant sur Simon. Ce dernier ne laisse rien au hasard avec cette paire de socks logo Champion. La tenue est terrible à l’image du modèle qui la porte. Ce qui est appréciable c’est que Simon prouve qu’on peut avoir un style de malade sans débourser des fortunes, son sweat et son polaire Reebok ont été acquis entre frip’ et puces, son maillot de baseball lui a été ramené directement de l’Oklahoma et ces Questions Mid étaient à une de ses potes à qui la pointure n’allait pas. Preuve qu’avec de la réflexion, du feeling et de l’audace on peut créer un style de très haut niveau !

Pour revenir sur les centaines de sketch que Simon réalise avec passion. Il utilise un concept génial. Il reprend le système du pochon utilisé par les dealers pour cette fois distribuer à tout le monde ses dessins gratuitement dans la rue. Le principe est ultra cool et original !

Comme tous nos streetlook lui aussi a droit à son lot de critiques, visant directement son style. Simon nous expliquait qu’il se souvenait de la pire question qu’on ait pu lui poser, il lui a ainsi été demandé : « t’as pas honte de t’afficher avec des fringues comme celles la, mais t’as pas de biff , t’es pauvre ? » Bah oui forcément quand on s’affiche avec des habits déjà portés, vieillis et parfois abîmés c’est la honte et on devrait se cacher. Pour les gens qui font de tels raccourcis le syllogisme est simple : habits déjà portés = pauvres = honte ! Bien sûr ces « arguments » sont irréfutables et démontrent une réflexion particulièrement poussée. Mais le mot de la fin est pour Simon, « MUSH NEVER DIE ! » Alors soyez vous même.

Merci à Simon pour ce moment super enrichissant, on aurait pu passer la journée à discuter ensemble ! Pour tous ceux qui auraient des projets artistiques, aller checker son insta, le garçon est doué et se fera un plaisir de vous répondre ! On vous laisse comme toujours avec les deux insta de Simon ainsi que celui de son amie Andréa pour que vous puissiez les retrouver sur les réseaux sociaux. Profitez des photos elles sont nombreuses !

Simon
Mush
Locurasha

 

 

 

 

 

4 Comments

  1. fontaine fontaine

    look sympathique …j’adore les sketchs…

    • Gang 2 poche Gang 2 poche

      merci pour ton commentaire ! oui le look est terrible et son coup de crayon impressionnant 🙂

  2. Michel Michel

    en plus, Mush est l’un de mes petits-fils et je l’adore !!!

  3. je ne savais pas que tu avais autant de talent – bravo , continues et n’oublies pas ta mémé dans tes mails – merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *