Skip to content

NIKE est entrain de tuer certains de ses modèles les plus convoités.

C’est notre déception du moment … On vous explique tout ça ! Je me souviens de mes cours de philo, l’homme éprouve des besoins primaires comme la faim et la soif, le désir quant à lui apparaît comme un besoin secondaire, et cette sensation de désir est assez complexe à cerner, dans les grandes largesses on peut retenir que l’être humain désire ce qu’il ne possède pas et logiquement perd de l’intérêt pour ce qui lui est servi sur un plateau. Cette logique s’applique à une majorité de domaines, la mode et les sneakers ni font pas exception. Cette idée est bien entendu prise en compte par les marques (n’est ce pas James Jebbia), une offre minuscule pour une demande gigantesque qui engendre une croissance constante de la demande ! Un système efficace qui fait entrer certaines sneakers dans la légende et qui rend complètement folle une personne qui parvient à se procurer une paire dont la rareté fait frissonner. Seulement depuis quelques temps on remarque que le géant américain Nike va à l’encontre de cette philosophie de vente en banalisant l’acquisition de certains de ses modèles les plus demandés …

Bien sûr ce n’est pas la première fois que cela arrive et il est plus que logique de vouloir décliner dans un million de coloris et de vendre un maximum de paires d’une édition qui cartonne. Cependant cette manœuvre a une contrepartie puisque tout simplement elle épuise, vide de toute saveur une paire pourtant plus que désirée. Il y a quelques années la Superstar de chez Adidas a subi le cycle absurde des tendances, et il faut dire que la Superstar a tout pour plaire, une grosse semelle, du volume, une histoire, bref une jolie paire. On a ainsi pu assister à une épidémie qui agit encore aujourd’hui , vous vous êtes tous déjà amusés à compter le nombre de paires de Superstar ou de Stan Smith croisé en 1h de sortie ? Le résultat a deux conséquences. Pour les gens qui ne s’intéressent pas spécialement à la mode, une offre illimitée de coloris d’une paire ultra cool. Pour les passionnés de mode et de sneakers cette tactique de vente aboutit finalement à rendre commune et fade la paire. On est pas des amoureux de la NMD mais elle subit le même traitement.

Puma est aussi un très bon exemple, on est très nombreux a être tombé amoureux des 3 modèles originaux de Creepers de la collection Fendi, tout simplement sublimes, du daim, du volume, une plateforme, le loooovvvve ! Aujourd’hui combien de déclinaisons Puma a fait subir à la paire, et surtout à quelle fréquence ? Le résultat est le même, tout amoureux de la mode, animé par un souhait d’originalité, d’innovation ne pourra qu’être écœuré d’une paire qui a envahi les étagères de tous les shop de sneakers.

 

Actuellement Nike est ainsi entrain de massacrer certains de ses plus célèbres modèles du moment. Il y a encore quelques temps il était compliqué de se procurer une paire de Nike Air Max 97, chaque restock online ou in-store étant dévalisé en peu de temps, rendant l’acquisition de l’une de ses paires très excitante ! Alors bien sûr la paire ne perdra pas la totalité de son statut mais imaginez ma tête quand j’ai découvert la 97 sur les étagères de Courir, JD Sport OKLM ! Mon premier réflexe fut de me jeter dessus en me disant que j’étais passé à côté d’un événement, et puis en regardant autour de moi personne ne semblait y prêter vraiment attention. Et puis les jours, les semaines ont passé et les modèles sont toujours là ! Le plus inquiétant en lisant certains magazines est de voir le nombre de coloris qui doivent arriver sur le marché très rapidement, pour être précis cette multitude de sortie fait partie d’un programme spécialement mis en place par Nike pour la 97. Le final reste le même, la 97 reste un cador mais perd un peu de sa saveur lorsqu’on la croise.

On peut aussi parler de mon petit bébé, ma chère Uptempo, le choc fut encore plus étonnant quand je suis tombé sur un site de sneakers qui SOLDAIT une paire de Nike Air More Uptempo triple white ! Si ce n’est pas une preuve qu’une offre nombreuse rend la demande minime et désintéressée. Et après la célèbre collab avec Supreme, Nike a surfé sur cette hype pour enchaîner les coloris de la Uptempo sans réel succès, tout cela en gardant en tête que Nike a aussi inscrit ce modèle mythique dans son programme de remise au goût du jour de ses paires célèbres de l’époque !

 

Enfin l’ultime surprise concerne la petite dernière de chez Nike, les mois qui ont précédé sa sortie la Vapormax a animé toutes les curiosités et les attentes, un aboutissement technique et technologique, une bulle d’air du futur, des collaborations avec Comme des Garçons, bref on s’attendait à faire face à une totale impossibilité d’acquérir le modèle. Ce fus le cas, les ruptures de stock ne se sont pas fait prier. Mais très vite Nike a « recommencé » et si on s’attendait à un ou deux nouveaux coloris disponibles pour asseoir l’arrivée de ce monstre ce fut un vrai raz de marée, les sneakers magazines n’en finissent plus d’annoncer « la Vapormax aura le droit a un nouveau coloris ….. » et encore mieux elle est devenue disponible dans les stores h24 !

Si certains sont heureux de cette multitude d’offre, de ces nouveaux coloris sans limite, de cette facilité d’accès , de notre côté nous sommes plutôt déçus de cette philosophie de vente, c’est le même schéma que lorsque le store Supreme s’est implanté à Paris, on était partagé entre fascination et frustration, ça y est les sweat Supreme allaient se répandre dans les rues à une vitesse folle. Bien qu’il soit plus que compréhensible de vouloir faire un max d’argent sur un court laps de temps on regrette que cela atteigne le « charisme » de certains modèles. Nike suit un processus de remise au goût du jour de ses paires vintage, aux inspirations basketball mais propose une large offre. C’est à cette étape qu’apparaît une limite plutôt gênante, cette philosophie de vente entraîne une vraie contrepartie, et elle est toute simple, plutôt que de créer des légendes, Nike limite certaines de ses sneakers au rang déjà élevé mais limité de classique.

Ce n’est que notre avis mais la mode offre tellement d’opportunités, de possibilités de création, être unique à 100 % est sûrement utopique, mais être différent et spécial est important, garder une individualité stylistique est géniale et en ce moment les grosses firmes n’aident pas en proposant une offre accrue et en misant sur une vente extrême à court terme. Il reste complexe de trouver un équilibre entre le fait de se plaindre de n’avoir aucun accès à des modèles géniaux (on est les premiers à le faire) ou de se voir offrir la possibilité de tout avoir sans limite de temps. Caprice, désir, lassitude, innovation, différence, la satisfaction totale est complexe à obtenir.

2 Comments

  1. swed swed

    Super article, je pense la même chose concernant le « recyclage » du modèle qui paie ! c’est pas cool parce que après c’est les minots qui les mettent !!! La ils ont fait des vapormax airmax 95 elles sont pas mal mais il aurait fallut que l’un des deux modèles n’existe pas ! Et tu as écris PUMA FENDI au lieu de PUMA FENTY, J’ai voulu la première qui était sortie puis je l’ai vu en tellement de déclinaisons qu’elles m’ont dégoutés puis ils ont fait les cleated creapers je suis tombé sous le charme! avec des chaussette nike, un bon petit pantalon, une puffy jacket c’est le looooove !

    • Gang 2 poche Gang 2 poche

      Oui ça rend dingue mais on ne devrait pas, il ne faut pas en vouloir aux minots, ils ont raison de profiter, on l’ a tous fait, c’est Nike qui est critiquable, avec cette philosophie qui ne voit que l’argent et qui détruit certains modèles malheureusement du fait qu’ils perdent de la rareté … On aimerait garder certaines paires juste pour nous, mais c’est un cycle interminable !
      Oui je suis une catastrophe quand Fenty est sorti je ne sais pas pq mais mon cerveau a imprimé Fendi et ne veut pas l’effacer aha !
      Avec un look de folie elles gardent un sacré cachet ces creepers je suis bien d’accord !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *